La Ligne droite
  • Éditeur québécois

«Pourtant, j'avais toujours été une battante, une fille pleine de ressources, mais là je touchais le fond du baril.»
Guylaine Tanguay chante depuis toujours. C'est sa passion, sa vie. Si elle a d'abord chanté pour suivre les traces de sa mère, elle a poursuivi pour garder la tête hors de l'eau trouble qu'était sa vie familiale. La petite fille de Girardville, au Lac-Saint-Jean, n'a jamais baissé les bras, malgré un père alcoolique et joueur compulsif qui a ruiné une grande partie de son enfance. Elle a décidé de regarder droit devant, et l'amour de son public l'a sauvée. Pour elle, emprunter un chemin sans embûches, c'est choisir un chemin qui ne nous mènera nulle part. La Ligne droite est une délivrance pour Guylaine, une libération de toutes les souffrances qu'elle traîne depuis trop longtemps. Mais plus que tout, elle souhaite livrer dans ce récit un message d'espoir et laisser toute la place à la lumière, malgré les moments sombres que la vie peut parfois nous imposer.